Voici la Peinture la Plus Blanche Jamais Conçue, et Elle Pourrait Ralentir le Réchauffement Climatique

La peinture blanche la plus blanche jamais développée, connue sous le nom d'ultra-blanc, pourrait refléter suffisamment de lumière pour ralentir le réchauffement climatique

Professeur Xiulin Ruan avec un échantillon de la peinture la plus blanche jamais développée. (Photo: Jared Pike / Université Purdue)

Lutter contre la hausse des températures mondiales nécessite une réflexion créative et innovante. Cette découverte passionnante a été récemment annoncée dans la revue ACS Applied Materials & Interfaces par une équipe d'ingénierie et de nanotechnologie de l'Université Purdue. L'équipe a créé une peinture ultra-blanche – la plus blanche à ce jour – qui promet un puissant effet de refroidissement. Elle pourrait ainsi aider à lutter contre l'utilisation des climatisations centralisées qui contribuent au changement climatique.

Les scientifiques avaient déjà découvert une peinture blanche qui reflète 95,5% de la lumière. Cette peinture était à base de carbonate de calcium (CaCO3), que l'on trouve dans la craie. Alors que le noir le plus foncé (vantablack) absorbe 99,95% des ondes lumineuses, le blanc le plus brillant doit refléter le maximum de lumière possible. L'annonce d'une nouvelle formule pour l'ultra-blanc est un succès dans cette quête. Basée sur une concentration élevée de pigment sulfate de baryum, la nouvelle peinture reflète 98,1% de la lumière du soleil. Le sulfate de baryum réfléchit également la lumière UV. En conséquence, la peinture renvoie la lumière et la chaleur dans l'espace lointain sous forme de rayonnement (ondes) qui traversent notre atmosphère sans être absorbées.

Les propriétés du matériau de cette nouvelle peinture ultra-blanche ont obtenu un effet de refroidissement de -13 degrés (Celsius) en plein soleil et un effet nocturne de -7 degrés. Un toit de 93 mètres carrés revêtu de la nouvelle peinture refroidirait avec une puissance de 10 kilowatts. Selon le professeur Xiulin Ruan, l'un des auteurs de l'étude, “C'est plus puissant que les climatiseurs centraux utilisés par la plupart des maisons.” Alors que l'effet de refroidissement de la peinture blanche est connu et utilisé depuis longtemps dans l'architecture, cette peinture ultra-blanche plus efficace pourrait réduire considérablement la consommation d'énergie (et donc les émissions) grâce à une utilisation stratégique dans les villes et les zones rurales.

Quand pourriez-vous acheter quelques gallons et peindre votre maison? Nous espérons dans quelques années d’après l'équipe Purdue. L'équipe et l'université ont déposé un brevet pour la peinture et espèrent travailler avec des partenaires industriels pour la commercialiser. Le sulfate de baryum est moins cher que les pigments de peinture traditionnels et le processus de création de la peinture ultra-blanche est assez similaire. Cependant, il reste encore certaines caractéristiques à développer, comme comment rendre l’utilisation de la peinture rentable étant donné les couches nécessaires pour obtenir l'ultra-blanc.

Le professeur Ruan a déclaré à IFLScience: “Selon un modèle précédent, peindre 0,5 à 1% de la surface de la Terre (toits, routes, voitures, terres inutilisées, etc.) avec notre peinture arrêtera le réchauffement climatique.” Alors que les obstacles logistiques doivent être franchis dans la foulée, des solutions telles que la peinture ultra-blanche qui pourraient aider à éviter le réchauffement continu de la planète doivent être envisagées. Pour ceux qui sont préoccupés par une surface aussi réfléchissante, l'équipe assure à tout le monde que les propriétés réfléchissantes de la peinture blanche n’est pas dangereuse pour vos yeux – elle paraîtra juste un peu plus blanche que la neige.

Une équipe de recherche de l'Université Purdue a créé une peinture ultra-blanche – la plus blanche créée à ce jour – avec des capacités de réflexion et de refroidissement impressionnants. Ces propriétés pourraient aider à lutter contre le changement climatique.

La peinture blanche la plus blanche jamais développée, connue sous le nom d'ultra-blanc, pourrait refléter suffisamment de lumière pour ralentir le réchauffement climatique

Images infrarouges montrant comment la peinture ultra-blanche a réellement un effet de refroidissement. Le violet est la température ambiante, le noir représente l'échantillon peint plus froid. (Photo: Joseph Peoples / Université Purdue)

Remerciements: [The Guardian, IFL Science]

Articles Similaires:

Ces Illustrations Hyperréalistes au Pastel Révèlent l’Effet du Réchauffement Climatique sur les Glaciers de l’Arctique

Cet Homme Passe 40 ans à Planter un Arbre Chaque Jour sur une Île, la Transformant en une Forêt Géante

Leyla Hattabi

Leyla Hattabi est rédactrice/contributrice à My Modern Met. Elle est titulaire d'une licence en histoire de l'Université de Southampton. Leyla a travaillé dans des musées indépendants de Londres, avec une spécialisation en histoire de la publicité et de la musique. Quand elle n’écrit pas, elle aime faire de la musique, se perdre dans un livre et profiter de la vie animée à Londres.
Devenez membre de
My Modern Met
En tant que membre, vous vous joindrez à notre effort pour soutenir les arts.
Devenir Membre
Découvrez les avantages de l'abonnement

Contenu sponsorisé

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]