Wally Funk, 82 ans, Se Joindra à Jeff Bezos Pour le Lancement de la Fusée New Shephard

Photos de Wally Funk

Photo : NASA (gauche); Blue Origin (droite)
Il se peut que cet article contienne des liens d'affiliation. My Modern Met gagne une commission lorsque vous effectuez un achat. Veuillez lire notre page affiliation pour plus d'informations.

Beaucoup d'enfants rêvent de devenir astronautes. Cependant, très peu de gens réalisent ce rêve au cours de leur vie. Pourtant, pour certains, la passion pour les voyages spatiaux brûle longtemps, les suivant tout au long de leurs années d'études et alimentant leurs ambitions d'adultes. C’est le cas de Wally Funk, 82 ans, une aviatrice expérimentée et aspirante astronaute de longue date. Et, après de nombreuses années d’efforts dévoués, son rêve de toute une vie se réalise enfin.

Récemment, Jeff Bezos, ancien PDG d’Amazon, a choisi Funk comme « invitée d’honneur » pour l’accompagner, lui, son frère et un autre passager gagnant d’une vente aux enchères lors d’un voyage dans l’espace. Blue Origin, un fabricant aérospatial et entreprise de vols spatiaux sous-orbitaux fondé par Bezos, a annoncé cette nouvelle la semaine dernière, confirmant que Funk serait la quatrième passagère du premier vol avec équipage de l’engin spatial New Shepard le 20 juillet.

La pilote de 82 ans ne pouvait guère contenir son excitation lorsqu’elle a reçu la nouvelle, comme en témoigne une vidéo capturant le moment spécial affiché sur l’Instagram de Bezos. « Je ne peux pas dire aux gens qui regardent à quel point je suis heureuse d’avoir été choisie par Blue Origin pour faire ce voyage », s’exclame Funk avec joie. « Je profiterai de chaque seconde. J’ai hâte. »

L’impatience de Funk de est compréhensible puisque sa première tentative de se rendre dans l’espace a eu lieu en 1961 lorsqu’elle s’est portée volontaire pour le « Programme Femmes dans l’espace ». Le projet financé par le secteur privé était dirigé par William Randolph Lovelace II, un médecin qui avait aidé à mettre au point les tests physiques pour le programme officiel de la NASA sur le mercure, qui n’était ouvert qu’aux candidats de sexe masculin à l’époque. Funk a été la plus jeune femme à obtenir son diplôme du programme, réussissant tous les tests physiques et mentaux rigoureux à l’âge de 21 ans. Elle a même réussi à dépasser l'un des meilleurs astronautes, John Glenn, dans l’un des tests, passant 10 heures et 35 minutes dans un caisson d'isolation sensorielle.

Bien que 13 femmes, dont Funk, aient réussi les mêmes tests que ceux passés par les candidats astronautes masculins de Mercury par la NASA, le programme a été abandonné parce que la NASA n’acceptait pas les astronautes féminines. Cette équipe de femmes, surnommée Mercury 13, a dû mettre ses rêves de côté, mais a ouvert la voie aux aspirantes astronautes qui les ont suivies. Quand la NASA a finalement commencé à accepter des candidates à la fin des années 1970, Funk a postulé trois fois. Cependant, en dépit de sa vaste expérience et de ses titres de compétence impressionnants, elle n’a pas été admise, n'ayant pas de diplôme en ingénierie.

Malgré les années de dévouement de Funk, c’est Sally Ride qui deviendra la première Américaine dans l’espace en 1983. Toutefois, Funk a poursuivi sa carrière en tant que pilote, poursuivant tous les types de licences d’aviation disponibles, et devenant finalement la première femme à être inspecteur de la sécurité à la Federal Aviation Administration. Pourtant, ses rêves de voler dans l’espace n’étaient jamais loin.

« J’ai été en contact avec la NASA quatre fois », explique Funk. « J’ai dit : “Je veux devenir astronaute”. Mais personne ne voulait me sélectionner. J'en suis venue à penser que jamais je n'y arriverais. Mais je n'ai rien laissé se mettre en travers de mon chemin. Ils me disaient “Wally, tu es une femme. Tu ne peux pas faire ça”. J'ai répondu “Devine quoi, je peux le faire si je le veux, ce que je suis n'a pas d'importance”. Et j'aime bien faire des choses que personne n'a accomplies auparavant. »

Avec le prochain vol du New Shepard de Blue Origin, Funk va encore battre l’un des records de John Glenn. À l’âge de 77 ans, Glen est devenu la personne la plus âgée à voyager dans l’espace. Maintenant, à 82 ans, cet honneur appartiendra à Wally Funk, et il était grand temps.

L'entreprise de Jeff Bezos, Blue Origin lancera un engin spatial, le New Shepard, pour son premier vol avec équipage, le 20 juillet.

Jeff Bezos et Blue Originlancement d'un vaisseau spatial fusée dans les airs Photo d'un site de lancement spatial

Bezos a sélectionné l’aspirante astronaute de longue date Wally Funk pour se joindre à la mission inaugurale, et elle ne pouvait guère contenir son excitation !

Wally Funk Wally Funk

Funk fait partie du Mercury 13, un groupe de 13 femmes qui se sont entraînées comme astronautes pour le premier vol spatial humain en Amérique dans les années 1960.

Wally Funk avec les femmes de Mercury 13

Les membres de l'équipe Mercury 13, Sally Funk se tenant à la deuxième place en partant de la gauche. (Photo : NASA)

On lui a refusé la possibilité d’aller dans l’espace en raison de son sexe, mais elle a poursuivi son aventure et a même publié deux livres à ce sujet.

 

Wally Funk's Race for Space

Wally Funk's Race for Space

Sue Nelson | $26.99

 

Higher, Faster, Longer

Wally Funk Memoir

Wally Funk | $17.99

 

A 82 ans, elle sera la plus vieille personne à voyager dans l’espace. Regardez la réaction complète de Wally Funk à l’invitation de Jeff Bezos !

Blue Origin : Site Web | Instagram | Facebook | Twitter
Wally Funk : Site Web | Twitter
Remerciements : [CNN]

Toutes les images via Blue Origin.

Articles Similaires :

Qui Sont les Dix Astronautes Français Partis Dans l’Espace ?

Découvrez Ces Superbes Photos de la Terre Prises par les Astronautes des Missions Apollo

6 Raisons Pour Lesquelles Mars Est la Prochaine Destination de la Conquête Spatiale

L’Hélicoptère Ingenuity de la NASA a Dévoilé le Tout Premier Cliché Aérien en Couleur de la Surface de Mars

Écoutez le Son des Lames de l’Hélicoptère Mars Ingenuity de la NASA

Alexia Allard

Alexia Allard est rédactrice collaboratrice pour My Modern Met et traductrice à Londres. On peut souvent la trouver en train de restaurer des meubles anciens, flâner dans les brocantes, ou visiter les monuments historiques anglais.
Devenez membre de
My Modern Met
En tant que membre, vous vous joindrez à notre effort pour soutenir les arts.
Devenir Membre
Découvrez les avantages de l'abonnement

Contenu sponsorisé

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]