La Nouvelle-Zélande Interdira Les Objets en Plastique à Usage Unique d’ici 2025

pile d'objets en plastique

Photo : Stock Photos par photka/Shutterstock

La Nouvelle-Zélande ajoute son nom à la liste des pays cherchant à interdire les plastiques à usage unique. De 2022 à 2025, le gouvernement mettra en œuvre un plan en trois volets pour débarrasser le pays d’une longue liste de ces plastiques, qui comprend les pailles, les sacs, les couverts, ainsi que les cotons tiges et les étiquettes de fruits. Le ministre de l’Environnement, David Parker, a déclaré que le changement législatif permettrait à la Nouvelle-Zélande de « respecter sa réputation propre et écologique ».

Ce n’est pas la première fois que la Nouvelle-Zélande prend position contre le plastique. En 2019, le pays avait déjà interdit une grande variété de plastiques à usage unique. Cependant, la nouvelle loi les alignera sur des pays comme le Canada, le Costa Rica et ceux de l’Union européenne. Pour équilibrer la demande pour ces articles avec le désir d’éliminer progressivement les plastiques, le gouvernement lancera un fonds pour trouver des alternatives viables.

« Nous encourageons les entreprises et le public à trouver des options réutilisables. Nous savons que des solutions alternatives sont facilement disponibles, y compris des objets en plastique ou en papier recyclables », a déclaré M. Parker. Les statistiques montrent que les Néo-Zélandais jettent en moyenne 159 grammes de déchets de plastique par jour, ce qui fait du pays l'un des plus grands délinquants en matière de consommation de plastique.

Toutefois, Parker espère que la nouvelle loi sera aussi bien accueillie que la directive de 2019, et il est convaincu que les Néo-Zélandais accepteront le changement. En plus des articles comme les pailles et les couverts, l’interdiction s’appliquera également aux emballages d’aliments et de boissons faits de PVC et de polystyrène. On estime que l’interdiction permettra de supprimer environ deux milliards d’articles en plastique à usage unique de se retrouver des décharges chaque année.

Bien que la décision de la Nouvelle-Zélande mérite d’être applaudie, certains soulignent que pour avoir un impact réel, la loi doit aller encore plus loin. Bien que les articles ménagers génèrent beaucoup de déchets, jusqu’à ce que les entreprises commerciales soient également tenues responsables, il y a du travail à faire. À eux seuls, les travaux de construction et de démolition représentent 50 p. 100 des déchets de plastique dans les décharges. Pourtant, la loi est un grand pas dans la bataille continue pour sauver notre planète, et nous espérons que tous les secteurs continuent à développer des alternatives au plastique à usage unique.

Remerciements : [The Guardian, stuff]

Articles Similaires :

L’Union Européenne Interdira les Objets en Plastique à Usage Unique à Compter du 3 juillet 2021

Alexia Allard

Alexia Allard est rédactrice collaboratrice pour My Modern Met et traductrice à Londres. On peut souvent la trouver en train de restaurer des meubles anciens, flâner dans les brocantes, ou visiter les monuments historiques anglais.
Devenez membre de
My Modern Met
En tant que membre, vous vous joindrez à notre effort pour soutenir les arts.
Devenir Membre
Découvrez les avantages de l'abonnement

Contenu sponsorisé

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]