Ces Vagues Ondulantes de Bois Mort Envahissent une Forêt Isolée en Allemagne

Installation artistique de la deuxième vague de Covid-19

Lors de la deuxième vague de COVID-19 à l'automne 2020, les inquiétudes concernant le virus imprévisible étaient à leur paroxysme. En Allemagne, comme dans la plupart des autres pays du monde, les effets de la pandémie ont dominé la vie quotidienne à un degré sans précédent. Au milieu de la peur et de la confusion, le photographe allemand Jörg Gläscher a canalisé ses inquiétudes concernant l'état du monde dans quelque chose qu'il pouvait contrôler : son art.

Dans une forêt près de Hambourg, Gläscher a construit une installation de neuf vagues de bois mort colossales, censées incarner “le pouvoir pur de la nature, la force destructrice, qui immobilise complètement l'un des pays les plus riches du monde”. Il a fabriqué les structures massives à la main, photographiant chacune individuellement avant de la détruire et de recycler le matériau en bois pour construire la prochaine houle. Le plus grand d'entre eux mesurait près de 4 mètres de haut et 9 mètres de large.

Faisant partie d'un projet diaristique plus vaste que Gläscher appelle C19, 1-20, The Diary Complex, The Second Wave est le numéro 18 sur 20 pièces, allant de la sculpture à la photographie, que l'artiste a achevées pendant la pandémie. Il a depuis rendu son travail disponible dans une série de magazines auto-édités, documentant chaque tranche de son journal visuel. Plusieurs des pièces sont également accompagnées d'un texte écrit par l'artiste qui sert à distiller le thème général de l'œuvre sous forme écrite.

“Une onde est une oscillation périodique ou un changement de perturbation ponctuel dans l'état d'un système”, écrit Gläscher dans le texte accompagnant The Second Wave. “Un objet perçu peut générer un impact de plusieurs manières. Est-il immobile ? A-t-il bougé ? Rien n'est jamais ce qu'il paraît. Les apparences sont-elles donc trompeuses ? Pas nécessairement trompeurs, mais elles me rejoignent dans un voyage, me submergent, tourbillonnent en moi, me rendent anxieux, reculent, puis se précipitent à nouveau vers moi.”

“Debout, la deuxième vague roule sur moi. C'est unique, c'était unique. Je lève la tête, la prends par la main et reconnais la vibration et la sensation récurrente, et avec elle la peur disparaît.”

Faites défiler pour voir les images de The Second Wave. Pour en savoir plus sur le travail remarquable de Gläscher, visitez le site Web de l'artiste ou suivez-le sur Instagram. Vous pouvez également acheter les quatre volumes de C19, 1-20, The Diary Complex en visitant sa boutique.

Le photographe allemand Jörg Gläscher a construit une installation colossale de neuf vagues de bois mort dans une forêt isolée.

Installation d'art en bois de vagues de Jorg GlascherInstallation d'art en bois de vagues de Jorg GlascherInstallation artistique de la deuxième vague de Covid-19

Il les a complétés lors de la deuxième vague de la pandémie de COVID-19 comme moyen de faire face aux angoisses induites par l'état du monde et le virus imprévisible.

Installation artistique de la deuxième vague de Covid-19Installation d'art en bois de vagues de Jorg GlascherInstallation artistique de la deuxième vague de Covid-19

Jörg Gläscher : Site Web | Instagram | Facebook | Shop

My Modern Met a obtenu la permission de partager les photos de Jörg Gläscher.

Articles Similaires :

Ces Peintures du XIXe Siècle Offrent une Représentation Magique du Mouvement des Vagues

Matt Burgess, Le Photographe Qui Capture les Différentes “Humeurs” des Vagues

Leyla Hattabi

Leyla Hattabi est rédactrice/contributrice à My Modern Met. Elle est titulaire d'une licence en histoire de l'Université de Southampton. Leyla a travaillé dans des musées indépendants de Londres, avec une spécialisation en histoire de la publicité et de la musique. Quand elle n’écrit pas, elle aime faire de la musique, se perdre dans un livre et profiter de la vie animée à Londres.
Devenez membre de
My Modern Met
En tant que membre, vous vous joindrez à notre effort pour soutenir les arts.

Contenu sponsorisé