Cet Artiste A Installé Des Dômes De Pollution Qui Reproduisent Les Effets Du Changement Climatique Dans Le Monde

Installation "Pollution Pods" par Michael Pinsky à King's Cross, Londres

Si vous étiez de passage près de la gare de King’s Cross à Londres en octobre, vous avez peut-être vu ces dômes géodésiques connectés. Ils ne servaient pas à s'abriter en cas de mauvais temps. Au lieu de cela, en entrant dans ces dômes, on est accueilli par des odeurs douteuses et des vues brumeuses. Connue sous le nom de Pollution Pods, cette installation de l’artiste visuel Michael Pinsky a présenté aux visiteurs les conditions climatiques de cinq lieux dans le monde, qui représentent des niveaux variables de qualité de l’air, d’odeurs, d’ozone, de dioxyde d’azote, de dioxyde de soufre et de température.

Les dômes ont voyagé à travers le monde et ont été expérimentés par plus de 30000 visiteurs. Lorsque les gens entrent dans chaque dôme, ils font l’expérience d’un éventail d’environnements intérieurs qui leur demandent de réfléchir aux effets du changement climatique. Dans le premier dôme, Pinsky reproduit l’atmosphère de Trondheim, en Norvège. Ici, l’air rafraîchissant sert de base à la pollution des autres sites.

Installation "Pollution Pods" par Michael Pinsky à King's Cross, Londres

Les visiteurs peuvent ensuite se rendre dans une capsule londonienne qui sent le diesel et le goudron, et réfléchir à la façon dont ils se déplacent. Dans le dôme de New Delhi, les visiteurs peuvent ressentir la pire pollution atmosphérique au monde. Ici, la température est plus élevée et la visibilité est faible. Le dôme de Pékin invite les visiteurs à découvrir la pollution accrue des hivers dans cette région et l’odeur du soufre. A São Paulo, l’air sent le vinaigre et les niveaux d’ozone vous donnent les larmes aux yeux.

Une fois que les visiteurs ont fini de découvrir les environnements pollués du monde entier, ils terminent leur voyage dans le dôme de Trondheim, où ils ont commencé. Cela renforce les effets dramatiques des changements climatiques sur notre environnement.

Bien que Pollution Pods ait depuis quitté son site de King’s Cross, après avoir fait un arrêt à Glasgow pour la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques de 2021, vous pouvez vous attendre à trouver l’installation dans d’autres villes à travers le monde.

Les Pollution Pods simulent l’atmosphère des sites du monde entier et démontrent les effets du changement climatique.

Installation "Pollution Pods" par Michael Pinsky à King's Cross, LondresInstallation "Pollution Pods" par Michael Pinsky à King's Cross, LondresInstallation "Pollution Pods" par Michael Pinsky à King's Cross, LondresInstallation "Pollution Pods" par Michael Pinsky à King's Cross, Londres

Michael Pinsky : Site Web| Instagram | Twitter | LinkedIn

My Modern Met a obtenu l'autorisation de partager les photos de Michael Pinsky.

Articles Similaires :

De Délicates Sculptures En Papier Découpé Montrent Les Effets Néfastes Du Changement Climatique Sur Le Corail

Le Rapport De l’ONU Sur Le Climat Révèle Que Le Réchauffement De La Planète Dû À L’Activité Humaine S’Accélère À Un Rythme Sans Précédent

Des Architectes Conçoivent des Biocabines Autosuffisantes qui s’Adaptent à un Monde Post-Changement Climatique

Alexia Allard

Alexia Allard est rédactrice collaboratrice pour My Modern Met et traductrice à Londres. On peut souvent la trouver en train de restaurer des meubles anciens, flâner dans les brocantes, ou visiter les monuments historiques anglais.
Devenez membre de
My Modern Met
En tant que membre, vous vous joindrez à notre effort pour soutenir les arts.

Contenu sponsorisé

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]