15+ Choses à Faire ou à Voir Gratuitement à Londres

Londres

Tower Bridge à Londres (Photo : Arild Vågen, CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons)

Londres se déleste progressivement de ses restrictions sanitaires, et il est grand temps de repartir à l'exploration de The Big Smoke. La diversité et le dynamisme culturel de Londres en font l’une des villes les plus visitées au monde. C’est une ville d’idées, une ville innovatrice en matière d’art et de culture. Seulement voilà, la ville n'est pas connue pour son accessibilité pour les petits budgets…

Que vous soyez de passage pour le week-end, ou résident en panne d'inspiration, My Modern Met vous a concocté une sélection de choses à faire et à voir gratuitement dans la capitale anglaise. Cerise sur le gâteau, ces sites sont regroupés par quartier, pour vous permettre de passer de l'un à l'autre à pied ou à vélo. De quoi vous occuper, même les jours de pluie (et il y en a) sans faire de trou dans votre porte-monnaie !

 

Leadenhall Market – Sky Garden –  St Dunstan in the East

Leadenhall Market

Leadenhall Market (Photo : Stock Photos par mikecphoto/Shutterstock)

Le marché de Leadenhall remonte au 14ème siècle et est situé dans ce qui était le centre de Londres à l'époque romaine. À l’origine un marché de viande, de volaille et de gibier, il abrite aujourd'hui de nombreuses boutiques, restaurants, cafés, et bars à vin.

Les fans d'Harry Potter reconnaîtront ce lieu dans la scène où Harry et Hagrid se rendent à la boutique de baguettes magiques d'Ollivander, ainsi que la porte d'entrée bleue du Chaudron Baveur, située au 42 Bull’s Head Passage (aujourd'hui un magasin d'optique) qui apparaît dans des scènes d'Harry Potter et la coupe de feu. Le Leadenhall Market ne se limite d'ailleurs pas à Harry Potter, il a également servi de lieu de tournage pour une poignée d’autres films, comme Au-Delà de Clint Eastwood, L'Imaginarium du Dr. Parnassus et Lara Croft : Tomb Raider, ainsi que pour le clip d’Erasure, Love To Hate You.

Le marché en lui-même est ouvert sept jours sur sept et 24h/24, vous pouvez trouver les horaires des boutiques via le site web du Leadenhall Market.

Cliquez ici pour voir ce lieu sur la carte.

Sky Garden Londres

Sky Garden (Photo : Stock Photos par Pajor Pawel/Shutterstock)

Le Sky Garden est le plus haut jardin public de Londres – un espace social dynamique offrant une vue à 360 degrés sur la ligne d'horizon emblématique de la ville. Vous y trouverez des jardins magnifiquement aménagés, une végétation luxuriante, des plateformes d’observation et une terrasse extérieure.

L’accès au Sky Garden est gratuit, mais les places sont limitées. Les visites doivent être réservées à l’avance sur le site web jusqu’à trois semaines à l’avance.

Cliquez ici pour voir ce lieu sur la carte.

Le bonus payant : installez-vous à la “terrasse” de l'un des bars et restaurants de la tour, essayez une soirée en musique, ou prenez un cour de yoga au lever du soleil.

Les ruines de l'église Saint Dunstan in the East

St Dunstan in the East (Photo : Stock Photos par Chrispictures/Shutterstock)

St Dunstan-in-the-East, a été construite vers 1100 sur St Dunstan's Hill, à mi-chemin entre le pont et la tour de Londres. L'église a été gravement endommagée en 1666 par le Grand Incendie de Londres, puis en grande partie détruite pendant la Seconde Guerre mondiale. Lors de la réforme de l’Église anglicane après la guerre, il a été décidé de ne pas reconstruire St Dunstan. En 1967, la Ville de Londres a décidé de transformer les vestiges en jardin public, qui a ouvert ses portes en 1970.

Cliquez ici pour voir ce lieu sur la carte.

 

Hampstead Heath, Hill Garden, Kenwood House

Hampstead Heath

Hampstead Heath (Photo : Stock Photos par Alex Segre/Shutterstock)

L’un des meilleurs et des plus grands espaces verts de Londres, Hampstead Heath est un endroit parfait pour un pique-nique, un apéro ou une promenade. Cet ensemble de forêts et de prairies, niché dans la zone deux du nord de Londres s’étend sur plus de 300 hectares et offre les vues les plus spectaculaires de la ville. Les graminées d'Hampstead Heath sont en fait des graminées cultivées spécialement, un héritage de l’époque où la lande était une ressource agricole : dans les années 30, Hampstead Heath servait de pâture pour le bétail qui était ensuite vendu sur les marchés de viande londoniens. C’est ce parc qui aurait inspiré C.S. Lewis à écrire Le Monde de Narnia.

Cliquez ici pour voir sur la carte.

Le bonus payant : Si vous avez le courage, plongez dans l'un des trois étangs du site.

vue de Parliament Hill à Hampstead Heath

Vue de Parliament Hill à Hampstead Heath (Photo : Stock Photos par Alex Segre/Shutterstock)

Parliament Hill, anciennement connue sous le nom de Traitor’s Hill en raison de sa fonction de point de ralliement des troupes loyales au Parlement pendant la guerre civile anglaise, est un havre naturel au nord de Londres.

On peut y voir de nombreux monuments de Londres : le Shard, le London Eye, la cathédrale St. Paul, la BT tower et bien sûr les Chambres du Parlement (toutes à plus de 10 kilomètres).

Cliquez ici pour voir ce lieu sur la carte.

Hill Garden Pergola

Pergola & Hill Garden (Photo : Stock Photos par Wei Huang/Shutterstock)

A environ une trentaine de minutes de marche à travers Hampstead Heath, Le Hill Garden est l’un des trésors cachés de la lande. Il surplombe la partie ouest du parc et est le fruit de l'imagination de William H Lever, plus tard Lord Leverhulme, un riche idéaliste, mécène des arts, de l’architecture et du paysagisme, ainsi que de Thomas Mawson, le célèbre architecte paysagiste.

La pergola est un merveilleux exemple de grandeur fanée. Il s’agit essentiellement d’une passerelle surélevée, envahie de vignes et de fleurs exotiques, au milieu de jardins spectaculaires, autrefois ceux du manoir privé de Lord Leverhulme, appelé “the Hill”. La pergola a été témoin d’extravagantes garden parties édouardiennes et de nombreuses fêtes de famille.

Cliquez ici pour voir ce lieu sur la carte.

Kenwood House

Kenwood House (Photo : Stock Photos par Wei Huang/Shutterstock)

Kenwood House

Kenwood House (Photo : Thomas Quine, CC BY 2.0 via Wikimedia Commons)

Située au Nord d'Hampstead Heath (à environ 20 minutes de marche de la pergola) et entourée de jardins paysagers tranquilles, Kenwood est un autre joyau caché de Londres. La maison, ses intérieurs à couper le souffle et sa magnifique collection d’art sont gratuits pour tous. Vous y découvrirez quelques chefs-d'œuvre, dont l’autoportrait de Rembrandt, ainsi que la magnifique bibliothèque de l’architecte Robert Adam. Des scènes du film Coup de foudre à Notting Hill ont été tournées dans le parc du domaine.

L'entrée est gratuite, mais le nombre de visiteurs est actuellement limité. Pensez à donc à réserver.

Cliquez ici pour voir ce lieu sur la carte.

Le bonus payant : Arrêtez-vous au Spaniards Inn, un pub construit en 1585, populaire parmi les artistes de Londres au cours du XIXe siècle, dont John Keats et Lord Byron.

 

Barbican Centre, Museum of London, Guildhall Gallery

Serre tropicale du Barbican Centre

La serre tropicale du Barbican Centre (Photo : Stock Photos par cktravels.com/Shutterstock)

La serre du Barbican a été conçue par les architectes Chamberlin, Powell et Bon, autour de la tour du Barbican Theatre. Le toit est fait d’acier et de verre et couvre environ 2137 mètres carrés.

Planté entre 1980 et 1981, et inauguré en 1984, le Conservatoire abrite aujourd’hui environ 1500 espèces de plantes et d’arbres, dont certaines sont rares et menacées dans leur habitat indigène. L’espèce est un mélange dynamique de types tempérés et arides allant de zones aussi diverses que les déserts rocheux et les broussailles d’Afrique du Sud à la côte du Brésil.

Deux des trois bassins abritent des carpes koï et des herbacées du Japon et d’Amérique, ainsi que d’autres poissons d’eau froide, tandis que l’autre plus petit bassin (située à l’extérieur de la serre aride et sa collection de cactus et succulentes) offre un refuge aux tortues aquatiques.

La serre se trouve au troisième étage du bâtiment principal du Barbican Centre. L'entrée est gratuite, mais les jours d'ouverture varient. Vérifiez la disponibilité et réservez vos tickets sur le site web du centre.

Cliquez ici pour voir ce lieu sur la carte.

Le bonus payant : Arrêtez-vous pour un café ou un déjeuner au bord de l'eau dans le jardin.

Cour intérieure du Barbican Centre

Cour intérieure du Barbican Centre (Photo : Stock Photos par Claudio Divizia/Shutterstock)

museum of London

Museum of London (Photo : Stock Photos par Vicky Jirayu/Shutterstock)

Le musée d'origine, Guildhall, a été fondé en 1826 et était axé sur l’archéologie. Sa première acquisition fut un fragment de mosaïque romaine de Tower Street dans la ville de Londres. Le London Museum, fondé en 1912, avait des intérêts plus larges et rassemblait des objets modernes, des peintures et des costumes. Après la Seconde Guerre mondiale, les deux musées ont fusionné pour former le Museum of London. Il propose une histoire de la ville de Londres, des installations thématiques (notamment une reconstitution d'un quartier de la capitale à l'époque victorienne) et des expositions.

Le musée est situé dans un immeuble des années 1970 près du Barbican Centre, à 10 minutes à pied au nord de la cathédrale Saint-Paul.

Cliquez ici pour voir ce lieu sur la carte.

Guildhall et Guildhall art gallery

Guildhall et Guildhall Art Gallery (Photo : Stock Photos par Roman Babakin/Shutterstock)

A 5 minutes à pied du Museum of London se trouve la Guildhall Art Gallery. Elle abrite une vaste collection de 4500 œuvres, dont plus de 1300 peintures à l’huile, datant de 1670 à nos jours. La collection est constituée de commandes, d'acquisitions et de généreux dons – en particulier le don d’importantes peintures victoriennes.

L'accès aux collections permanentes et aux expositions temporaires est gratuit, vous pouvez réserver vos tickets sur le site web de la galerie.

Cliquez ici pour voir ce lieu sur la carte.

 

Sir John Soane's Museum – South Bank – Leake Street

Sir John Soane's museum

Sir John Soane's museum (Photo : Stock Photos par Daniel Lange/Shutterstock)

Le Sir John Soane's museum est la maison et le musée extraordinaires de l’architecte britannique et collectionneur Sir John Soane (1753-1837). Avec une collection contenant des milliers d’objets allant des antiquités égyptiennes et de la sculpture romaine aux maquettes de bâtiments contemporains, la maison est devenue un musée à la mort de l'architecte. En effet, en 1833 Soane avait négocié une loi privée du Parlement afin de préserver sa maison et sa collection à perpétuité – et de la garder ouverte et libre pour l’inspiration et l’éducation. On y trouve des objets spectaculaires, tel que le sarcophage du pharaon égyptien Seti I.

Le musée peut sembler surchargé et un peu chaotique. A l'intérieur, on vous demandera de mettre tous vos effets personnels dans un sac en plastique, et de ne pas utiliser votre téléphone, ni prendre de photos. L'entrée est gratuite, mais la réservation est nécessaire en raison de la limitation du nombre de visiteurs. Gardez un œil sur le site web du musée, qui propose régulièrement des visites nocturnes éclairées à la bougie et d'autres évènements.

Cliquez ici pour voir ce lieu sur la carte.

La version payante : Offrez-vous un accessoire inspiré de Sir John Soane à la boutique du musée.

Intérieur du Sir John Soane's museum

Intérieur du Sir John Soane's museum (Photo : Acroterion, CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons)

Southbank

Southbank (Photo : Tony Hisgett, CC BY 2.0 via Wikimedia Commons)

En sortant de Sir John Soane's museum, prenez Kingsway en direction de la Tamise, puis traversez Waterloo Bridge vers South Bank. Longeant une jolie portion de la Tamise dans le centre de Londres, la rive sud est parsemée de lieux artistiques et culturels. Vous y trouverez des stands de livres, un skatepark, de restaurants, avec au loin la silhouette du fameux London Eye. Vous y trouverez Le Southbank Centre, qui propose régulièrement des évènements gratuits, le National Theatre et deux cinémas du British Film Institute. Si vous êtes curieux de découvrir l'envers du décor du théâtre National, rendez-vous au Dorfman Theatre, qui abrite le lieu de fabrication et de stockage des décors du théâtre. Depuis la plateforme Sherling Backstage Walkway, vous pourrez observer les décorateurs en plein travail. L'accès se fait depuis le foyer du théâtre Dorfman.

La version payante : Assistez à une performance au National Thatre, regardez un film sur le plus grand écran du Royaume-Uni au BFI Imax ou visitez une exposition à la Hayward Gallery.

Cliquez ici pour voir ce lieu sur la carte.

Leake Street Arches

Leake Street Arches (Photo : Garry Knight , CC BY 2.0 via Wikimedia Commons)

En quittant le National Theatre, prenez la direction de la station Waterloo. A environ 10 minutes de marche, trouvez Leake Street. Au bout de la rue se trouve un tunnel appelé “Leake Street Arches”, fréquenté par les artistes et graffeurs de la ville. Vous y trouverez un bar, un restaurant et même un théâtre sous-terrain avec des salles de toutes les tailles et des décors fantasmagoriques.

Cliquez ici pour voir ce lieu sur la carte.

Le bonus payant : Participez au Vault festival en assistant à une performance sous-terraine.

 

Wallace Collection – Regent's Park – Primrose Hill

Wallace Collection

La Wallace Collection (Photo : M.chohan, CC BY-SA 4.0 via Wikimedia Commons)

La Wallace Collection est un musée national qui expose les collections d’art réunies par les quatre premiers marquis de Hertford et de Sir Richard Wallace. Elle a été léguée à la nation britannique par Lady Wallace, veuve de sir Richard, en 1897. La collection présente des œuvres d’art du XVe au XIXe siècle avec des peintures françaises du XVIIIe siècle, des meubles, des armes et des armures, de la porcelaine et des peintures de vieux maîtres, exposées dans 25 galeries.

Cliquez ici pour voir ce lieu sur la carte.

Le bonus payant : La Wallace collection abrite un restaurant qui semble tout droit sorti d'un film de Wes Anderson, avec un menu de style brasserie française.

Regent's Park

Regent's Park (Photo : NAME, CC BY-SA 4.0 via Wikimedia Commons)

Surnommé le “joyau de la couronne”, le Regent’s Park couvre 197 hectares. Comme la plupart des autres parcs royaux, ce parc a été l'un des terrains de chasse du roi Henri VIII jusqu’en 1646. C’est John Nash, architecte de la couronne et ami du prince régent, qui a créé le parc tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Le parc est devenu le point de ralliement de plusieurs organisations comme la Zoological Society et la Royal Botanic Society. Ce n’est qu’en 1835, sous le règne du roi Guillaume IV, que le grand public a été autorisé à pénétrer dans le parc, et ce, seulement deux jours par semaine.

Cliquez ici pour voir ce lieu sur la carte.

La version payante : Assistez à une performance sous les étoiles à l' Open Air Theatre.

Primrose Hill

Primrose Hill (Photo : Eightalbumdeal, CC BY-SA 4.0 via Wikimedia Commons)

Au Nord de Regent's Park se trouve Primrose Hill, un quartier huppé où l'on peut souvent croiser des célébrités. En grimpant au sommet de Primrose Hill dans le parc, vous pourrez profiter d'une vue panoramique sur les toits de Londres à 63 mètres d’altitude depuis six points de vue différents. Les arbres y sont taillés de sorte que la vue ne soit jamais obstruée. Vous y trouverez également trouve une pierre de York gravée d’une citation de William Blake, ainsi que le célèbre « arbre de Shakespeare » : en 1864, un chêne a été planté à cet endroit pour célébrer le 300e anniversaire de la naissance de Shakespeare.

Cliquez ici pour voir ce lieu sur la carte.

Le bonus payant : passez par l'une des (très) nombreuses épiceries fines du quartier pour vous concocter un pique-nique.

 

Grant Museum of Zoology – Wellcome Collection

Grant Museum of Zoology

Grant Museum of Zoology (Photo : Laika ac, CC BY-SA 2.0 via Wikimedia Commons)

Le Grant Museum of Zoology and Comparative Anatomy a été créé en 1827 par Robert Edmond Grant (1793-1874) pour servir de collection d’enseignement à la nouvelle Université de Londres.

Grant était surtout connu à son époque pour ses travaux sur les invertébrés marins. Il a été le premier professeur de zoologie et d’anatomie comparée d'Angleterre, et à son arrivée à l’Université n’a trouvé aucun matériel d’enseignement pour ses cours. C'est comme cela qu'il a commencé à amasser des spécimens, du matériel de dissection, des diagrammes et des notes de cours, qui forment la base du musée aujourd’hui. Parmi les spécimens les plus rares au monde, vous pourrez y voir un squelette de quagga, des spécimens de thylacine, des os de dodo et une les modèles en verre Blaschka, les modèles en cire Ziegler et les modèles de poissons éteints de Vernon Edwards.

L'entrée est gratuite et vous pouvez réserver vos tickets sur le site web du musée.

Cliquez ici pour voir ce lieu sur la carte.

Le bonus payant : en échange d'une donation au musée, vous pouvez adopter un specimen, et même lui donner un nom.

Bibliothèque de la Wellcome Collection

Bibliothèque de la Wellcome Collection (Photo : Burnsc10, CC BY-SA 4.0 via Wikimedia Commons)

La Wellcome Collection fait partie du Wellcome Trust, fondé par Sir Henry Solomon Wellcome (1853-1936). Grand voyageur, Henry Wellcome a amassé une énorme collection de livres, de peintures et d’objets sur le thème du développement historique de la médecine dans le monde entier. La Wellcome Collection est un musée et une bibliothèque gratuits qui visent à remettre en question notre façon de penser la santé et de réfléchir aux liens entre la science, la médecine et l'art.

Le lieu propose des expositions et des collections contemporaines et historiques, vous pouvez feuilleter les ouvrages de la bibliothèque et utiliser l'espace pour faire vos propres recherches.

L'accès au musée et à la bibliothèque sont gratuits, mais vous devez réserver votre session à l'avance.

La version payante : Passez un moment au Wellcome Café, ou restez déjeuner au restaurant Wellcome Kitchen à l'étage qui propose notamment un “uncurably curious afternoon tea”.

 

Que vous soyez de passage pour le week-end, ou résident en panne d'inspiration, My Modern Met vous a concocté une sélection de choses à faire et à voir gratuitement dans la capitale anglaise.

 

Articles Similaires :

Paris S’éveille : 10 Expositions à Voir dans la Capitale Cet Été

La Plus Grande Exposition Solo de l’Artiste JR Célèbre son Street Art Engagé

Les Musées Insolites de Paris à Visiter Cette Année Pour une Expérience Culturelle Unique

L’exposition Immersive Dédiée à Van Gogh S’invite à New York Cet Été

Alexia Allard

Alexia Allard est rédactrice collaboratrice pour My Modern Met et traductrice à Londres. On peut souvent la trouver en train de restaurer des meubles anciens, flâner dans les brocantes, ou visiter les monuments historiques anglais.
Devenez membre de
My Modern Met
En tant que membre, vous vous joindrez à notre effort pour soutenir les arts.
Devenir Membre
Découvrez les avantages de l'abonnement

Contenu sponsorisé

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]