Annette Messager : Découvrez Cinq Concepts du Travail de l’Artiste en Cinq Œuvres

Annette Messager

Photo : Juan García, CC BY-SA 4.0 via Wikimedia Commons

Annette Messager est née à Berk-sur-Mer en 1943. Mariée à Christian Boltanski, elle vit et travaille aujourd'hui à Malakoff, au sud de Paris. Depuis les années 1970, l’œuvre d’Annette Messager est connue pour son hétérogénéité de formes et de sujets, du personnel à la fiction, du social à l’universel. Elle utilise des matériaux de tous les jours tels que des dessins, des albums photos, des magazines, des peluches ou du tissu, qu'elle assemble, collectionne et expose de manière théâtrale. Utilisant souvent la réminiscence et la mémoire comme vecteur d’inspiration, la large gamme de formes hybrides que prend l'œuvre de Messager s'apparente à des traditions aussi variées que le romantique, le grotesque, l’absurde, le fantasmagorique, la mythologie et les contes de fées.

 

Découvrez ci-dessous cinq œuvres associées à cinq thèmes majeurs de l'artiste plasticienne Annette Messager.

 

La féminité

Cette œuvre de 2012 intitulée Ma collection de proverbes est constituée d'un ensemble de pièces de coton blanc, et consiste en une série de proverbes misogynes et d'idées reçues sur les femmes. L’artiste les a brodés à la main, dans une perspective incisive et ironique : l'utilisation de matériaux et de techniques modestes couramment associés à la domesticité et souvent dévalués comme « travail de femmes ». Elle s'attaque ainsi à une forme de chauvinisme masculin difficile à combattre encore aujourd'hui.

 

Le rapport à l'image  

Pour l'œuvre Les tortures volontaires de 1972, Annette Messager a recueilli diverses images de magazines et de publicités, amusantes et presque effrayantes, qui illustrent les nombreuses procédures que nous faisons subir à notre corps pour le rendre plus « beau ». Bien que ces motifs datent du début des années 1970, le thème de l'image de soi et des notions de beauté est encore très actuel. L'artiste écrit d'ailleurs à ce sujet : « Aujourd’hui, les corps et les visages sont remodelés, redessinés, imaginés, mais encore standardisés selon les critères collectifs de notre société contemporaine. Contrairement au vin, qui change et développe son bouquet au fur et à mesure qu’il vieillit, nous, les êtres humains, luttons continuellement contre ce processus naturel du temps. »

 

La mise en scène

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par joão mascaro (@joaomascaro)

Pour l'artiste, la mise en scène peut servir aussi bien la réminiscence que l'hommage. L'installation Les spectres des couturières met en scène des épingles à nourrice, aiguilles, ciseaux à broder, à cranter, à dégarnir, coudés ou à bouts ronds, en suspension. Agrandis, démesurés, ces outils constituent une métaphore de la couture, une célébration du textile, mais aussi un hommage à toutes les couturières. Annette Messager explique dans une interview : « Les grandes maisons sont souvent tenues par des hommes mais la couture est faite par les femmes. Généralement on les appelle les « petites mains », ce qui n’est pas un terme très sympathique… J’ai donc voulu les magnifier en m’inspirant d’instruments de couture qu’on a tous chez soi. »

 

Le corps

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ✌ALENTIN (@monsieurvalentin)

Les parties du corps sont assemblées pour cette installation intitulée Mes Vœux qui met en pratique l’un des principes artistiques clés de Messager : la fragmentation comme véhicule de son thème principal, l’humanité dans son ensemble. La sensualité est présente dans la langue pointue d’une femme ; l’âge dans la tête chauve d’un homme ; l’absurdité dans un coude ou un genou isolé. La densité et la superposition créent aussi des identités mouvementées, incapables d’être organisées en un seul système stable. Bien que les seins, les lèvres et les langues puissent susciter des notions érotiques, les coudes pliés, les narines et les épis de cheveux provoquent des émotions moins identifiables, s’apparentant au détachement ou même à la répulsion, poussant cette œuvre au-delà de la simple célébration de la diversité des corps humains.

 

Les peluches et le souvenir

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Darren Neave (@thehazmatguy)

Dans les années 90, le jouet en peluche entre dans l’œuvre de Messager, comme une version plus récente de ses taxidermies d'oiseaux des années 70. Son traitement de ces traces de l'enfance mêlent poignance, tendresse et des relents de sadisme, provoquant ainsi un sentiment de malaise. L'installation Les Restes épingle la tradition du portrait de famille et celle, symboliquement masculine, du trophée de chasse. Telle une entomologiste, Annette Messager dissèque nos habitudes culturelles, interrogeant la situation de la femme mais aussi celle, plus universelle, des êtres dans le monde contemporain.

Les animaux sont les protagonistes des fables et des contes de fées que la plupart d’entre nous ont commencé à lire quand nous étions très jeunes, des histoires qui nous ont attirés par leur magie autant que leur cruauté. Les “cadavres en peluche” de l'artiste sont des êtres ambigus qui font écho aux récits que nous connaissons déjà, ainsi qu’aux histoires cachées que nous ne pouvons que deviner.

Articles Similaires :

Christian Boltanski, l’Artiste Français Aux Mille Souvenirs

JR : 15 Ans d’Art Sur Les Murs (Et Les Écrans) Du Monde

5 Faits Intéressants À Propos de Virginia Woolf, l’Écrivaine Moderniste Anglaise

6 Expressionnistes Abstraits Célèbres qui Ont Défini avec Audace ce Mouvement Expérimental

Alexia Allard

Alexia Allard est rédactrice collaboratrice pour My Modern Met et traductrice à Londres. On peut souvent la trouver en train de restaurer des meubles anciens, flâner dans les brocantes, ou visiter les monuments historiques anglais.
Devenez membre de
My Modern Met
En tant que membre, vous vous joindrez à notre effort pour soutenir les arts.
Devenir Membre
Découvrez les avantages de l'abonnement

Contenu sponsorisé

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]