L’Histoire Mystique de l’Astrologie : des Anciennes Cartes du Zodiaque aux Horoscopes Modernes

Histoire de l'astrologie

Photo: Stock Photos par Natalia Mikhalchuk/Shutterstock

Lisez-vous votre horoscope tous les matins ? Ou êtes-vous obsédé par la compatibilité des signes astrologiques? Que vous croyiez en l'astrologie ou non, les humains se tournent vers les étoiles depuis des milliers d'années. Les cartes de constellation existaient bien avant les cartes du monde. Il y a même des peintures rupestres, des défenses de mammouth et des os marqués de phases lunaires. Pendant des siècles, les premières civilisations ont vécu au rythme des cycles de la nature: elles ont chassé, récolté et migré avec les étoiles.

Au fil du temps, les progrès scientifiques et technologiques nous ont permis d'arrêter de nous fier autant au ciel pour prédire certains modèles. L'astrologie est devenue une simple curiosité et une méthode pour acquérir plus de conscience de soi. Les êtres humains sont des créatures narratives, interprétant constamment nos vies en tissant ensemble le passé, le présent et le futur. L’astrologie nous aide à trouver un sens lorsque nous ne le trouvons nulle part ailleurs.

Histoire de l'astrologie

Photo: Stock Photos par paseven/Shutterstock

 

Qu'est-ce que l'Astrologie?

L'astrologie n'est pas une science, il n'y a aucune preuve pour prouver que les signes du zodiaque sont réellement corrélés à la personnalité. C’est simplement une méthode de prédiction des événements terrestres et humains basée sur le placement du soleil, de la lune et des planètes dans les constellations astrologiques. Il y a 12 constellations dans la famille du zodiaque: Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge, Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau et Poissons.

Votre “signe solaire” est déterminé par l’emplacement du soleil le jour de votre anniversaire. Cependant, le placement de la lune – et de chacune des autres planètes au moment de votre naissance – fournit un aperçu supplémentaire de votre personnalité et des événements de votre vie, selon votre “thème astral”.

Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur l'histoire de l'astrologie et comment elle a évolué parmi les cultures anciennes.

La Mésopotamie et les Babyloniens

Histoire de l'astrologie

Une roue du zodiaque en mosaïque du VIe siècle dans une synagogue de Beit Alpha, Israël, incorporant des éléments gréco-byzantins. (Photo: Wikimedia Commons , domaine public)

Les Sumériens de Mésopotamie, une région historique de l'Asie occidentale, ont été les premiers à noter les mouvements des planètes et des étoiles. Vers 3000 avant notre ère, ils ont enregistré et identifié les constellations et les motifs importants. En Mésopotamie, les Babyloniens (également connus sous le nom de Chaldéens) sont devenus les premiers grands astronomes. Poursuivant les recherches des Sumériens, les Babyloniens ont créé la première roue du zodiaque.

Vers la fin du Ve siècle avant notre ère, les astronomes babyloniens ont divisé l'écliptique en 12 “signes” égaux, qui correspondent aux 12 mois de l'année à 30 jours chacun. Chaque signe contenait 30° de longitude céleste, créant le premier système de coordonnées célestes. Chaque segment était souvent identifié par le nom d'un animal. Plus tard, les Grecs ont forgé le terme zodiaque lorsqu'ils l'ont décrit comme le zodiakos kyklos, alias “cercle animal”.

 

L'Égypte Hellénistique

Histoire de l'astrologie

Constellations égyptiennes ptolémaïques à Dendérah. (Photo via Wikimedia Commons , (CC BY 3.0)

Après l'occupation d'Alexandre le Grand en 332 avant notre ère, l'Égypte passa sous la domination hellénistique. Dans la ville d'Alexandrie, fondée par Alexandre aux IIIe et IIe siècles avant notre ère, les érudits ont créé l'astrologie Horoscopique en fusionnant l'astrologie babylonienne avec la tradition égyptienne du zodiaque Décanique.

Ce système comprenait la roue du zodiaque babylonien, mais incorporait le concept égyptien de la diviser en 36 sections de 10 degrés chacune. Les Égyptiens ont mis l'accent sur le décan ascendant, le système grec des dieux planétaires, la domination des signes et les quatre éléments. Dans l'ancienne astrologie hellénistique, le calcul du degré de montée de l'horizon oriental sur fond d'écliptique à un moment précis est appelé “l'ascendant”. En grec ancien, le mot “ascendant” est horoskopos, d'où vient le mot français “horoscope”.

L'astrologie horoscopique primitive a été utilisée pour tracer des cartes astrologiques qui visualisaient les positions des étoiles, du soleil et de la lune au moment de la naissance d'une personne. Ces cartes astrales étaient utilisées pour lire les traits de caractère d’un individu, et même son destin.

 

La Grèce Antique et Rome

Histoire de l'astrologie

Une gravure d'Euclide et Ptolémée avec un diagramme cosmologique entre eux. (Photo via Wikimedia Commons , CC BY 4.0 )

Vers 280 avant notre ère, Berossus, un prêtre de Bel de Babylone, a déménagé sur l'île grecque de Kos afin d'enseigner l'astrologie et la culture babylonienne aux Grecs. Au 1er siècle avant notre ère, deux versions de l'astrologie étaient largement pratiquées: la lecture des horoscopes et l’astrologie théurgique (qui signifie littéralement “travail de Dieu”). Le premier cherchait des informations sur le passé, le présent et le futur, tandis que le second s'intéressait à l'ascension de l'âme vers les étoiles et à sa transformation personnelle.

Les Grecs ont joué un rôle crucial dans l'introduction de la théorie astrologique à Rome. Le premier empereur qui aurait eu un astrologue de la cour était l'empereur Tibère, qui a embauché Thrasyllus de Mendès au 1er siècle de notre ère. Au cours du IIe siècle de notre ère, l'astrologue Claudius Ptolémée était tellement obsédé par la prévision d'horoscopes précis qu'il a commencé à créer des cartes du monde précises afin de pouvoir tracer la relation entre le lieu de naissance de la personne et les étoiles. Auparavant, les cartes étaient principalement illustratives et symboliques, alors à la recherche d'une signification astrologique, Ptolémée a aidé à développer des cartes telles que nous les connaissons aujourd'hui. Il a même inventé le terme “géographie”.

En 140, Ptolémée a publié Tetrabiblos, l'un des livres d'astrologie les plus célèbres jamais écrits. Il explique les éléments clés de l'astrologie qui sont encore utilisés à ce jour, y compris les planètes, les signes du zodiaque et les maisons.

Le Reste du Monde

Constellations du zodiaque sur le globe astrologique antique

Photo: Stock Photos par Marius Ruhnau/Shutterstock

L'astrologie est devenue une partie fondamentale de la culture au Moyen Âge et était pratiquée par des médecins, des astronomes et des mathématiciens. L'Inde et la Chine ont développé leurs propres versions du zodiaque, tandis que le monde occidental a favorisé les croyances grecques.

Les progrès en mathématiques ont aidé les astrologues à développer des cartes plus précises et plus sophistiquées, et l'astronomie a même été étudiée dans de nombreuses universités européennes réputées, y compris Cambridge (1225-1250). Cependant, la croyance en l'astrologie a commencé à décliner à mesure que l'église gagnait du pouvoir, et cela a été considéré comme une croyance superstitieuse impopulaire pendant la Sainte Inquisition. Pendant ce temps, le célèbre astronome Galileo Galilei a été reconnu coupable d'hérésie et a dû renoncer à ses croyances astrologiques pour sauver sa vie.

Pendant l'ère des Lumières (1650-1780), les sociétés ont commencé à croire en la science plutôt qu'en théorie astrologique, et la pratique de la lecture des étoiles est devenue une simple source de divertissement. Aujourd'hui, nous continuons à chercher des réponses dans le ciel, mais nous ne pouvons que spéculer si nos horoscopes se réaliseront.

Articles Similaires:

Une Luxueuse Villa de la Rome Antique Découverte Sous un Site de Construction en Angleterre

Cet Artiste Illustre Son Combat Contre La Dépression Avec des Animaux Totems

Leyla Hattabi

Leyla Hattabi est rédactrice/contributrice à My Modern Met. Elle est titulaire d'une licence en histoire de l'Université de Southampton. Leyla a travaillé dans des musées indépendants de Londres, avec une spécialisation en histoire de la publicité et de la musique. Quand elle n’écrit pas, elle aime faire de la musique, se perdre dans un livre et profiter de la vie animée à Londres.
Devenez membre de
My Modern Met
En tant que membre, vous vous joindrez à notre effort pour soutenir les arts.
Devenir Membre
Découvrez les avantages de l'abonnement

Contenu sponsorisé

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]